CPTS Artois Lys

 

Un collectif d’acteurs de santé d'un territoire pour renforcer leur coordination et améliorer la prise en charge de la population.

L'association de la CPTS Artois Lys est une association loi 1901 créée lors de l'assemblée générale constitutive du 19 novembre 2020 à l'initiative des professionnels de santé libéraux du territoire. Elle regroupe des professionnels de santé qui œuvrent pour améliorer la coordination des soins. Elle agit pour trouver des solutions partagées à des problèmes communs, tels que la prise en charge des personnes sans médecin traitant ou encore le suivi des personnes âgées poly-pathologiques à domicile.

Ainsi, faire communauté va permettre de trouver des solutions pour : 

  • coordonner les professionnels de santé de premier et de second recours, et les acteurs hospitaliers, sociaux et médico-sociaux;
  • répondre aux besoins de santé de la population;
  • mettre en œuvre des actions partagées;
  • améliorer nos conditions d’exercice.

 

La CPTS Artois Lys porte ainsi un projet de santé au service de la population et des professionnels de santé des 14 communes composant son territoire. Ce projet de santé a été reconnu par l'Agence Régionale de Santé le 11 février 2022. Pour remplir ses objectifs, la CPTS a signé son contrat ACI le 15 septembre 2022. Celui-ci cadre les missions et les actions de la CPTS. 

 

Les acteurs concernés

Tous les acteurs de santé du territoire (professionnels de santé de ville, professionnels hospitaliers, professionnels du médico-social, du social, élus locaux, usagers…) peuvent s'impliquer dans les actions mises en place par la CPTS. Sous réserve de la signature d'une convention de partenariat, les établissements hospitaliers, les structures du médico-sociales et du sociales peuvent disposer d'une voix consultative lors des assemblées générales.

Les professionnels de santé libéraux du 1er recours peuvent adhérer à la CPTS et ainsi disposer d'un pouvoir décisionnaire. Le montant de la cotisation est de 20€ par an.

 

Quatre missions prioritaires

L'activité de la CPTS s'organise autour de quatre missions socles, définies par la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016.

  1. L'accès facilité à un médecin traitant et la prise en charge des soins non programmés
  2. L'organisation des parcours des patients
  3. La prévention
  4. La gestion des crises sanitaires

 

Quels avantages pour les professionnels de santé libéraux d'adhérer à une CPTS

  • Mise en place d’actions coordonnées et développement de nouvelles pratiques ;
  • Connaissance des ressources et acteurs du territoire ;
  • Renforcement des liens entre professionnels de santé de ville ;
  •  Meilleure communication et coordination interprofessionnelle ; 
  •  Découverte et complémentarité des pratiques des autres professionnels ; 
  • Soutien de l’exercice libéral et optimisation du temps soignant ;
  • Attractivité pour les professionnels ;
  • Poids/reconnaissance/visibilité auprès des acteurs locaux et institutionnels ; 
  •  Respect du mode d’exercice de chaque membre ;
  • Organisation de réponses collectives aux besoins de santé du territoire Indemnisation/rémunération des professionnels pour leur participation aux actions.

Historique du projet 

Nos missions

Le territoire de santé

14
Communes sur le territoire
4
Maisons de santé
34564
Habitants sur le territoire de la CPTS
164
Professionnels de santé libéraux du 1er recours sur le territoire

Notre actualité

Les actualités du réseau

HAS infos COVID

www.has-sante.fr

[mis à jour le 09/02/2024] Retrouvez tous les travaux de la HAS élaborés en partenariat avec les organisations professionnelles et les sociétés savantes dans le cadre de la Covid-19.


Agence Régionale de Santé

www.hauts-de-france.ars.sante.fr

Cet été, les Hauts-de-France accueilleront deux épreuves phares des Jeux Olympiques 2024 : le basketball et le handball. Dans le cadre de cet événement planétaire qui rassemblera dans notre région plusieurs centaines de milliers de visiteurs, l’Agence est mobilisée pour préparer et accompagner le sy…

Les unités de chirurgie ambulatoire de la région se sont réunies en webinaire le 7 février à l’initiative de l’ARS et de l’Assurance maladie pour échanger sur les actions d’amélioration de leurs pratiques. Replay de ce temps de partage des expériences.

Le centre collaborateur de l’OMS (CCOMS) de Lille déploie en région, avec le soutien financier de l’ARS Hauts-de-France, le programme Quality Rights de l’OMS. Objectifs : améliorer la qualité des soins et promouvoir les droits des usagers en santé mentale.

​​​​​​​L’ARS Hauts-de-France, en partenariat avec l’EHESP et la FEMAS Hauts-de-France, déploie en région une formation diplômante et gratuite à destination des leaders de MSP reconnues par l’ARS.


Le 8 février, le président de l’Institut national du cancer, Norbert Ifrah, a labellisé les 5 organisations hospitalières interrégionales de recours en oncologie pédiatrique. Cette nouvelle labellisation fait suite au référentiel publié en juin 2023, élaboré sur la base de missions rénovées et mettant également l’accent sur la collaboration renforcée des acteurs régionaux.

L’Institut national du cancer lance un appel à rédaction pour un numéro spécial de la revue Global Health Promotion dédié aux recherches en promotion de la santé en milieu scolaire. Ce numéro spécial, qui paraîtra début 2025, accueillera des articles scientifiques et des commentaires. Clôture des candidatures le 26 mars avant minuit.

Plusieurs pays disposant de données relatives aux cancers pédiatriques souhaitent les mutualiser pour accélérer la recherche dans ce domaine. Un rapport, publié à l’occasion de la Journée internationale du cancer de l’enfant le 15 février, fait le point sur les premières avancées de ce partenariat international.

L’Institut national du cancer, Santé publique France et l’Inserm lancent leur appel à candidatures annuel ouvert aux registres n’ayant encore jamais sollicité l’avis du comité d’évaluation des registres (CER). Les personnes intéressées devront préalablement à leur première demande d’évaluation, soumettre une lettre d’intention avant le 16 février 2024.